was successfully added to your cart.

Panier

Category

Non classé

Atelier de sculpture d’après modèle vivant

By | Non classé

 

 

Crédit photo : Jean Caron

C O M M U N I Q U É                                               P o u r  d i f f u s i o n  i m m é d i a t e

 

Atelier de sculpture d’après modèle vivant

Avec Diane Lemieux

 Val-d’Or – Le 22 octobre 2018 – Le Centre d’exposition de Val-d’Or propose un atelier de sculpture d’après modèle vivant animé par l’artiste Diane Lemieux, le lundi 3 décembre de 18h30 à 21h.

À partir de l’argile les participant-es expérimenteront quelques pauses de l’anatomie du corps humain d’après modèle vivant.

Ils observeront les proportions, les volumes, la gestuelle du corps pour ainsi développer leur sens de l’observation et leur sensibilité artistique. Prenez note que le travail réalisé n’aura pas de cuisson.

Diane Lemieux vit à Val-d’Or. Elle détient un baccalauréat ès arts de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. L’artiste a présenté en 2015 son exposition solo au centre d’exposition de Val-d’Or sur le thème du corps en modelage d’argile « Tout est une question de perception! ». Elle a participé à de nombreuses expositions collectives tant en région qu’à l’extérieur. Certaines de ses œuvres font partie de collections d’entreprises publiques et privées, dont celle de Loto-Québec. Elle est reconnue par le Conseil des métiers d’art du Québec en sculpture.

Lieu : Atelier, Centre d’exposition de Val-d’Or
Date : le lundi 3 décembre 2018
Heure : 18h30 à 21h

Coût : 25$ ou 20$ pour les membres-amis. Tout le matériel est fourni.
Information et réservation (avant jeudi 29 nov. 2018) : (819) 825-0942 ou expovd@ville.valdor.qc.ca

 

Programme de location d’œuvres d’art

By | Non classé

Prochaine exposition de groupe au Centre d’exposition de Val-d’Or pour la 27 e édition.

Exposition annuelle présentant des œuvres inédites réalisées par des artistes de la Vallée-de-l’Or, dans le cadre du Programme de location d’œuvres d’art (PLODA). Ce programme offre la possibilité aux entreprises et professionnels de Val-d’Or de louer des œuvres qui orneront leurs lieux de travail pour une période d’environ un an. À noter qu’exceptionnellement cette année, à compter du 7 septembre, des particuliers pourront également louer des

Trois de mes œuvres seront exposés du 6 septembre au 30 septembre 2018.

 

Vernissage à La Sarre

By | Non classé

Le vernissage de la Triennale  en métiers d’art 2018 à eu lieu hier. La population de la Sarre était présent en grand nombre.

L’exposition est très intéressante et diversifiée.

crédit photos; Jean Caron

 

Formation avec Jaber Lutfi à Amos

By | Non classé

Le 27 mai 2018

Une formation intéressante avec Jaber Lutfi au Centre d’exposition d’Amos a eu lieu en fin de semaine.

Nous avons exploré différentes techniques de collage en utilisant les principes de transparence qu’utilise Jaber Lutfi dans sa peinture.

Ce fût très enrichissant.

Voici une oeuvre de Jaber Lutfi

DÉVOILEMENT DES ARTISTES PARTICIPANT À LA TRIENNALE EN MÉTIERS D’ART 2018

By | Non classé

Pour publication immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Dévoilement des artistes participant à la Triennale en métiers d’art 2018

La Sarre, le 8 mai 2018 – La deuxième édition de la Triennale en métiers d’art, qui se tiendra du 21 juin au 2 septembre 2018 au Centre d’art Rotary de La Sarre, présentera les dernières créations de douze artistes provenant de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais. Rappelons que la Triennale en métiers d’art est une initiative du Centre d’art Rotary en partenariat avec l’Espace Pierre-Debain, la galerie en métiers d’art de la Ville de Gatineau. Elle accueillera l’exposition à son tour du 15 septembre au 28 octobre.

Le Centre d’art Rotary et le l’Espace Pierre-Debain ont pu bénéficier d’un appui du Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) pour la sélection des dossiers. Trois artistes professionnellement reconnus par le CMAQ ont formé le jury de pairs qui a étudié et sélectionné les artistes retenus.

Ce collectif présentera les dernières créations de douze artistes issus des quatre coins de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais. Cette année, l’exposition accueillera les œuvres de :

Abitibi-Témiscamingue                          Outaouais

Nancy Couturier, Ville-Marie           Louise Bergeron, Gatineau

Diane Auger, Rouyn-Noranda        Mustapha Chadid, Gatineau

Christel Bergeron, Val-Paradis      Thoma Ewen, Val-des-Monts

Katia Martel, Senneterre                Diane Lemire, Chelsea

Diane Lemieux, Val-d’Or                Paula Murray, Chelsea

Francyne Plante, Val-d’Or             Raymond Warren, Bois-Franc

En plus de ces artistes, le Centre d’art Rotary présentera le travail de l’artiste verrier Montserrat Duran Muntadas, récipiendaire du Prix de la relève Jean-Cartier en 2017 au Salon des métiers d’art de Montréal et du Canadian Clay and Glass Gallery.

« C’est une occasion unique d’apprécier les œuvres d’artistes talentueux d’ici et d’ailleurs et de mettre en lumière les processus de création propres aux disciplines des métiers d’art afin de permettre au public d’en apprécier toute la richesse. En plus de favoriser les échanges avec le public et de faire la promotion des métiers d’art, l’événement veut aussi permettre aux artistes des deux régions d’élargir leur réseau professionnel », soulève Véronique Trudel, responsable des arts visuels.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le 21 juin, à 17 h, au Centre d’art Rotary de La Sarre, en présence des artistes.

– 30 –

 

Source : Véronique Trudel, responsable des arts visuels

Ville de La Sarre

819 333-2282, poste 284

vtrudel@ville.lasarre.qc.ca

Faire corps avec la matière

By | Non classé, publication

Faire corps avec la matière

Céramiste, esthéticienne, peintre ou karatéka, Diane Lemieux suit un parcours atypique qui peut avoir l’air décousu pour qui ne sait pas regarder d’assez près ce qui constitue le fil conducteur d’une démarche artistique. Pourtant, cette artiste de Val-d’Or a pour le corps humain une fascination qui ne se tarit jamais, qu’il soit de lumière ou de matière.

Déjà, au secondaire, dans le cadre des cours d’arts plastiques, Diane Lemieux expérimente le moulage de visage. De plâtre ou de porcelaine, il prend forme sous ses doigts. Autodidacte en grande partie, c’est dans les livres qu’elle cherche de nouvelles techniques. Elle poursuit plus tard des études en esthétique dans une école privée de Montréal, domaine dans lequel elle pratiquera pendant de nombreuses années. En parallèle, dans sa création, elle pratique l’art du portrait, alors que, le jour, elle maquille les visages.

Ce n’est pas étonnant si le corps humain est au cœur de ses recherches. L’anatomie, la musculature, les textures de peau, son travail de création s’attarde tour à tour à différents aspects du corps. « J’ai toujours observé mes clients à travers une loupe, ça me faisait voir les choses d’un point de vue inusité, les défauts, les particularités, et je trouvais ça inspirant », explique Diane Lemieux. Adepte du karaté et des arts martiaux depuis l’âge de 14 ans, elle s’intéresse aussi au mouvement qui peut s’exprimer dans les œuvres mais aussi à la culture japonaise en général, qui exerce une influence certaine sur l’esprit de ses œuvres.

La noblesse de l’argile

La proximité de la rivière Harricana et de ses berges argileuses a été un déclencheur pour amener la peintre à explorer le travail en relief. « Près de chez moi, il y a de l’argile que j’allais chercher en canot et j’expérimentais avec cette terre-là, qui est assez difficile à travailler. Ensuite, j’en ai acheté de la plus facile à modeler. J’ai aimé la matière. J’aime quand c’est difficile et que ça me donne du fil à retordre. C’est un défi qui m’incite à aller plus loin », confie Diane, qui troque volontiers ses pinceaux afin de toucher directement à la matière brute.

En 2015, elle effectue un voyage culturel au cœur du Japon rural, visitant musées et ateliers de céramistes traditionnels. « J’ai eu la chance de rencontrer des artisans, de les regarder travailler avec des argiles naturelles et d’apprendre d’autres façons de faire. Je suis maintenant en pleine exploration pour appliquer ça dans mon atelier. Des fois ça fonctionne et des fois ça casse, mais je suis en train d’arriver à de bons résultats », raconte Diane. « L’argile de l’Abitibi, quand on la travaille, elle est grise mais quand on la fait cuire, elle devient rouge, c’est très impressionnant! »

C’est d’ailleurs en 2015 que le Centre d’exposition de Val-d’Or consacrait à Diane Lemieux une exposition, au terme d’un projet de recherche qui l’a menée à questionner les usagers des centres d’entraînements sportifs sur la relation amour/haine qu’ils entretiennent avec leur corps. La recherche a mené à une série de tableaux et de bustes en terre cuite dans lesquels Diane Lemieux met de l’avant tantôt la recherche esthétique, tantôt les contradictions avec lesquelles sont aux prises les amateurs de fitness.

Même si la vie lui fait exercer différents métiers, la création demeure la motivation première de Diane Lemieux. « L’art, ça fait partie de moi, je ne peux pas dire je m’arrête. Ce n’est pas un passe-temps. C’est mon travail », affirme-t-elle avec aplomb. De nouveaux projets d’expositions se dessinent d’ailleurs à l’horizon pour l’automne 2017, en espérant que le public de l’Abitibi-Témiscamingue ait l’occasion de découvrir ce qui peut émerger de la rencontre entre les mains de l’artiste et l’argile d’ici.

// Ariane Ouellet – 3 déc. 2016

Numéro : Décembre 2016 -Janvier 2017

 

Atelier avec Ljubomir Ivankovic « La transparence » draperie, et corps humain

By | Non classé

 

Une formation ou nous avons mis en oeuvre la procédure et la technique des grands maîtres comme le mouvement du pinceau,l’application de peinture,la quantité de couleur à appliquer sur la toile.

Nous avons vu comment appliquer la peinture pour obtenir  le mouvement du tissus sur le corps humain en transparence tout en utilisant notre créativité.

Voici un des deux tableaux réalisés lors de cette formation de trois jours à Val-d’Or.

Formation paysage grand format

By | Non classé

J’ai fait la formation sur trois jours au mois août « Paysage grand format » avec l’artiste Ljubomir Ivankovic.

L’utilisation de gros pinceaux pour la réalisation de nos tableaux.

  • le processus de la peinture,
  • le mouvement du pinceau,
  • l’application de peinture,
  • la quantité de couleur à appliquer sur la toile,
  • la ligne vibrante / la ligne robuste,
  • la lumière / l’ombre,
  • partie claire / partie obscure,
  • la surface lustrée / la surface opaque,
  • la couche de la peinture grasse ou maigre,
  • la trace du pinceau achevé ou inachevé,
  • les couleurs chaudes ou froides,
  • la finition transparente ou dense.

Voici  la démo de l’artiste.

 

web_formation

Des fours en arrière des ateliers de céramistes.

By | Non classé

Cette visite m’a permis de découvrir la tradition que les japonais adopte  ainsi que le processus de fabrication commençant par  la cueillette de la terre jusqu’à la cuisson dans les fours. La cueillette selon le maître se fait en hiver et la cuisson en pendant l’été et il y en qu’une seule.

Tout est une question de perception!

By | Non classé | No Comments

le_coupeur_de_feu_web

L’artiste valdorienne est partie des perceptions d’utilisateurs de centre de conditionnement physique sur leur propre corps pour créer des sculptures d’argile fidèles à ces perceptions. Elle souhaite ainsi aborder les questions de l’entraînement excessif, des régimes, de l’anorexie, ces maux de société qui influencent notre rapport au corps.

Du 16 janvier 2015 au 8 mars 2015

Lieu : Centre d’exposition de Val-d’Or

Renseignements : 819-825-0942

100$ LE PIED CARRÉ 3e édition

By | Non classé

 

pied_03

5 au 14 décembre 2014

Salle principale – salle multi – saloon

Activité bénéfice

100 $ LE PIED CARRÉ – 3e édition

Le cadeau idéal pour le temps des fêtes!

Vernissage vendredi 12 décembre 19 h

La vente des tableaux débutera à 19 h 30

Prochaine exposition Loto-Québec

By | Non classé

Afin de promouvoir le travail des artistes professionnels œuvrant en art contemporain et d’acquérir de nouvelles œuvres, la Collection Loto-Québec soutient l’organisation d’expositions de repérage, et ce, aux quatre coins du Québec. Le Centre d’exposition de Val-d’Or s’est vu confier le mandat d’organiser cet événement en Abitibi-Témiscamingue. Le corpus de l’exposition, composé de 70 œuvres, a été judicieusement sélectionné par un comité de sélection parmi près de 130 œuvres proposées par 40 artistes. Ainsi, l’exposition Repérage offre un panorama exceptionnel de la création en arts visuels dans la région, en mettant en lumière 33 artistes qui se sont démarqués grâce à la qualité et l’originalité des œuvres proposées.

Les artistes participants sont : Diane Auger, Jacques Baril, Nathalie Blondin, Francis Boivin, Marc Boutin, Danielle Boutin-Turgeon, Luc Boyer, Céline Brochu, Jocelyne Caron, Renée Carrier, Dyane Chevalier, Sylvie Crépeault, Élisabeth Di Méglio, Véronique Doucet, Catherine Dubé, Carole Dussault, Denise Filion, Danièle Frenette, Karine Hébert, Céline J. Dallaire, Édith Laperrière, Christian Leduc, Diane Lemieux, Lee Lovsin, Ariane Ouellet, Sébastien Ouellette, Virginia P. Bordeleau, Gilles Plante, Carole-Yvonne Richard, Michel Rouleau, Martine Savard, Lucie Tremblay et Chantal Vallière.

Sous la présidence de monsieur Louis Pelletier, conservateur de la Collection Loto-Québec, un jury de pairs sera formé afin de sélectionner parmi les œuvres présentées dans l’exposition, de possibles acquisitions à intégrer à la Collection. Cette sélection sera dévoilée au courant de l’automne après le 23 novembre. Par ailleurs, le public pourra voter pour une œuvre Coup de cœur, du 26 septembre au 16 novembre. L’œuvre qui recevra le plus grand nombre de vote permettra à l’artiste de recevoir une bourse de 200 $.

100$ Le pied carré 2e édition!

By | Non classé

J’ai réalisé pour cette exposition une encaustique sur bois.

Pour cette 2e édition, plus de 60 artistes ont répondu généreusement à l’appel et ont créé une œuvre originale de 1 pied carré. Pour seulement 100 $ le pied carré, procurez-vous un tableau, soutenez les activités du centre et faites plaisir à vos proches en cette saison festive!

Voici le lien pour plus d’informations

Formation en peinture avec Ljubomir Ivankovic

By | Non classé

Fin de semaine de formation avec l’artiste Ljubomir Ivankovic organisé par le conseil de la culture de l’Abitibi- Témiscamingue. Peintre de formation européenne internationalement reconnu, il démontre et enseigne des techniques de grands maîtres. Fort d’une expérience en peinture de plus de 40 ans.

Cette formation fut très intéressante et motivante. Nous avons entre autres observé le phénomène de la lumière en peinture en appliquant différentes couches de couleurs.

Nous avons peint une nature morte avec une composition à plusieurs éléments comme   le métal, le verre, les drapés, sans oublier la lumière.

Merci  à M. Ljubomir Ivankovic pour cette formation enrichissante, ainsi qu’au Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue!

Vous pouvez visiter le site internet de l’artiste à cette adresse Ljubomir Ivankovic

Le professeur démontrant la transparence d’une coupe sur ma toile.
Crédit photo: Mme Élaine Frenette

Une fin de semaine super hot!

By | Non classé

La cuisson Raku est  d’origine japonaise.

Lorsque le four atteint 900 degré Celsius, les poteries sont mises en contact avec la paille ou la sciure de bois, c’est l’enfumage.

La découverte des pièces se fait qu’après le nettoyage minutieux de celle-ci. Le nettoyage permet d’enlever tout le carbone provoqué par l’enfumage.

L’intérieur du four

 

L’enfumage

Première pièce de l’été